Jun 9, 2014

Vulcain Trophy @Geneve: Victory x2 for Alinghi

Alinghi won the Geneve-Rolle-Geneve as informed today here. Now Bertarelli also wins the Vulcain Trophy Open de Versoix. Bertarelli conrinues to have fun in multis, and fair to say he has been sailing them way before the new AC format. Still waiting for an Alinghi team to enter next Cup. Doubt though he might enter again.

Meanwhile recent launched AC protocol has already been changed... what happened with the 'most fair protocol ever' from first version a week ago???

--------
Press release in French :
Genève, le 9 juin 2014, Alinghi : doublement sacré.

Vainqueur de la Genève-Rolle-Genève, Ernesto Bertarelli et son équipage survolent aussi
l’Open de Versoix et s’offre la première place du classement provisoire du Vulcain Trophy.

Le match race qui a opposé Alinghi et Realstone lors de la Genève-Rolle-Genève s’est étendue


jusqu’aux deux premières manches de l’Open de Versoix. Intraitables, les équipages se sont livrés à
une véritable guerre des nerfs. Mais à ce jeu là c’est Alinghi qui enchaine les victoires et laisse « les
jeunes » de Realteam aux pieds du podium.

Denis Girardet, le tacticien de Realstone raconte : «On fait une jolie première course lémanique mais on n’a pas encore anticipé le Bol d’Or-Mirabaud, une chose après l’autre ! On essayera de faire aussi bien que les deux dernières années. Cette semaine sera encore laborieuse pour l’équipage, on doit changer à nouveau notre coque.» Pour Jérôme Clerc, «le petit point qui nous manque à Versoix est du aux heures d’entrainement que nous n’avons pas effectuées avant l’Open à cause du chavirage de ce début de semaine. On a pas mal ressenti la fatigue sur les dernières régates mais on est heureux d’avoir pu naviguer.

Un grand merci à l’équipage de Zen Too pour son mât et à Artemis Racing pour sa coque tribord.» Heureuse d’être sur la première marche du podium, Coraline Jonet, embraque sur Alinghi, raconte : «l’atmosphère calme, combative et déterminée qui règne à bord nous permet de supporter la pression imposée par Realstone pendant la Genève-Rolle-Genève. Nicolas Charbonnier, notre tacticien a fait un excellent travail et l’équipe au complet, avec Ernesto à la barre, est cohérente et très performante. Maintenant on attend le Bol d’Or-Mirabaud.»

Le week-end de Pentecôte est aussi marqué par la rivalité entre la fougue de Team Tilt et l’expérience de l’équipage de Mobimo. Pour Sébastien Schneiter de Team Tilt, la Genève-Rolle-Genève en est l’exemple : «on était d’attaque, on a fait un bon départ mais on n’a pas tenu notre position. En retard à Rolle on finalement grappillé des places pour revenir troisième mais on s’est fait dépasser par Christian Wahl sur la ligne d’arrivée.» Christian Wahl de son côté constate : « il y a une très belle bagarre entre Team Tilt et nous depuis le début de la saison, nous sommes plus prudents, on en veut, notre agressivité est plus introvertie mais on recherche la performance avant tout.

J’espère pour la semaine prochaine un Bol d’Or très ouvert, une belle compétition qui joue sur la performance des équipes.» Pierre Pennec, le tacticien de Mobimo a vécu la Genève-Rolle-Genève
comme «une très belle course à moitié régate, à moitié course au large, on était tout le temps au
contact, on a fait des réglages par petit temps et travailler la communication au sein de l’équipe,
c’était un bon entrainement pour le Bol.»

Nicolas Grange, skipper et propriétaire d’Okalys, mais aussi président de l’association suisse des
multicoques de compétition, anticipe la prochaine course : «le Bol d’Or-Mirabaud est la plus belle
course sur le Lac Léman, les Décision 35 veulent récupérer le Bol, il est prévu de la bise, c’est donc
pas impossible. Depuis 10 ans que les D35 existent il y a eu neuf vainqueurs différents, preuve du
niveau de la classe, Okalys l’a remporté deux fois. Pour cette course il faut être inspiré et avoir du
«Bol», c’est plus une course de placement que de manoeuvre.»

A bonne entendeur !

fb video