May 11, 2014

D35s, Vulcain Trophy 2014: GP Les Ambassadeur




First event of the season for Alinghi, followed by Donna Bertarelli/Yann Guichard Ladycat Spindrift.
Being pushing without success for them to enter AC34, but maybe it was a good move. For the next ACup edition I think we will have a swiss team. They can´t let two Multihulls Americas Cup pass them by, history and their own pride & memories will be hard on them if so. 

------------
Press Release sent by Vulcain Trophy 2014 - GP LES AMBASSADEUR / www.vulcaintrophy.com
Images by Loris von Siebenthal. Genève, le 11 mai 2014 Un Grand Prix de rêve
Alinghi remporte Le Grand Prix LES AMBASSADEURS 2014, une édition qui restera
dans les annales du championnat des D35. Les conditions de vent ont mené la vie dure
aux navigateurs qui ont enchainé treize manches.

Ce week-end, les formules 1 du Lac ont renoué avec la compétition et tous les équipages sont
d’accord pour dire qu’elle sera rude. Ernesto Bertarelli, propriétaire et barreur d’Alinghi
constate que le niveau a encore augmenté d’un cran : «il devient très difficile de se frayer un
chemin entre des bateaux qui optent pour des tactiques toujours plus pointues. Preuve en est,
il y 6 gagnants différents sur treize courses. Cela augure pas mal de renversements de
situation au cours du championnat.»

De son côté, Ladycat Powered by Spindrift racing a
marqué le premier rendez-vous du championnat par sa grande constance. Toujours bien
placé, le D35 de Dona Bertarelli, barré par Yann Guichard, n’a pas failli et, une manche après
l’autre, a atteint la deuxième marche du podium. Yann Guichard est heureux de la régularité
des résultats : « notre nouvel équipage, composé de professionnels de haut niveau, travaille
sa cohésion, ça a plutôt bien marché pour nous alors que le D35 est un multicoque qui devient
vite extrême dans les conditions qu’on a rencontrées. Nous avons bien négocié le dernier bord
au portant de la course de dimanche matin. Le vent a rapidement forci, il n’était pas
nécessaire de prendre de risque ; alors que le bateau enfournait pas mal j’ai préféré lever le
pied et assurer une quatrième place dans cette manche.»
Mobimo, qui étrennait un équipage partiellement renouvelé et de toutes nouvelles couleurs
s’octroie la troisième place du Grand Prix LES AMASSADEURS et remporte la très sportive
avant-dernière course.

La dernière journée du Grand Prix LES AMBASSADEURS était particulièrement intense. Dès
11h le pavillon Y flotte sur le port de La Nautique : Gilet de sauvetage obligatoire. Lorsque la
flotte arrive sur zone la prise de ris s’impose. Le vent souffle par rafales jusqu’à 23 noeuds et
change violemment de direction. Dense et froid, il presse fort sur les voiles et Okalys,
intrépide, en profite pour faire la course en tête. Il finira deuxième juste derrière Mobimo. Eole
impose aux D35 un retour au port. Le comité de course temporise et à 14 heures les
multicoques sont de retour sur le lac pour une manche qui sera la dernière.

Dès le départ la flotte se divise et Okalys, Ylliam-Comptoir immobilier, Tilt et Veltigroup
s’engagent sur le côté droit du plan d’eau. Moins favorable, cette option creuse l’écart avec la
tête de la flotte. Au final c’est Django Racing qui l’emporte devant Zen Too et Alinghi. Il va
falloir compter sur Ian Eckert et son équipage qui, bien que tout nouveaux sur le championnat,
ont fait preuve d’une cohésion et d’un engagement remarquable. La troisième manche du jour
n’aura pas lieu, une risée déforme le Jet d’eau, il est temps de rentrer.

Le Grand Prix LES AMBASSADEURS a rassemblé des conditions optimales et intenses,
temporisées par un comité de course vigilant. Épuisés, les équipages se préparent déjà pour
l’Open de Crans tandis que les spectateurs de La Nautique repartent de belles images plein
les yeux."
------------

fb video